INFOS ET RÉSERVATIONS 04 13 33 10 00 🔴7j/7 9h/21h

Canyoning 66

Canyoning en 66 : la destination idéale

canyoning 66 carte des canyons du 66Le département des Pyrénées Orientales (66) est le lieu rêvé pour tous ceux qui veulent pratiquer le canyonisme. La présence proche de la chaîne des Pyrénées et tous les cours d'eau et rivières qui en sont issus ou la traversent ont patiemment creusé de nombreux et superbes canyons pour la plus grande joie des pratiquants.

Le 66 est un des départements phares pour la pratique du canyoning. Chaque année c'est plus de 30 000 descentes de canyons qui s'y effectuent. Si les origines du canyoning remontent à la fin du 19ème siècle, début du 20ème, initié par les spéléologues comme Martel ou Jamet, sa réelle démocratisation reste assez récente puisque datant de la seconde moitié du vingtième siècle. C'est notamment avec les explorations des canyons de la Sierra de Guara en Espagne par Pierre Minvielle, que l'engouement pour ce sport a vraiment débuté. C'est ainsi que le seul canyon du Llech dans le massif du Canigou (66) voit passer plus de dix milles pratiquants de canyonisme chaque année.

Les canyons du 66

Les P.O. offrent une belle diversité pour les sports d'eau vive. On dénombre pas moins de 40 canyons sur le département. Certains sont évidemment interdits, mais beaucoup restent accessibles. Ainsi près de Perpignan, à seulement une demi-heure environ, on trouvera par exemple un très beau site pour pratiquer le canyoning en famille (accessible dès l'âge de 8 ans) ou entre amis : le Gourg des Anelles se situe en effet proche de Céret, jolie sous-préfecture des Pyrénées-Orientales. Pour les plus gourmands, ils pourront, dans cette même commune accéder à la Cascade des Baoussous qui permet une belle descente sur 800 mètres de long au dénivelé de 120 mètres. Ce ne sont que deux exemples parmi bien d'autres. Vous retrouverez ci-dessous la liste et le détail de tous les canyons du 66.

Tous les canyons du 66

Salt del Pi : situé à Amélie-les-Bains-Palalda (66110) sur le Terme. Quelques rappels et pas mal de marche sur cette descente de 800 m et 140 de dénivelé.

Le Gourg des Anelles : à Reynès (66400) près de Céret. C'est un des canyons les plus proches de Perpignan. On le recommandera pour les familles car il peut être pratiqué dès l'âge de 8 ans.

Gorges de Galamus : à Saint-Paul-de-Fenouillet (66220) et Cubières-sur-Cinoble (11190). Renommé pour le canyoning dans le 66 il est situé dans les Corbières entre Pyrénées Orientales et Aude sur la rivière Agly. Le canyon de Galamus se déroule sur 1600 mètres de long avec un dénivelé de 65 mètres. Facile et ludique, il est parfait pour les familles.

Cascades d'Eaux Chaudes : à Thuès-Entre-Valls (66360), une curiosité à vraiment découvrir dans le canyoning en 66 avec ce canyon en eau chaude. Le Fajet (la rivière) offre une eau à près de 30° tout au long de cette descente de 1 heure et 200 mètres pour 120 mètres de dénivelé. Rappel, toboggans et nage au programme. Accessible à partir de 10 ans, il est parfait pour une sortie en famille.

Gorges de Taurinya : à Taurinya (66500), sur la rivière La Llitera. C'est un canyon assez difficile car il enchaîne rappels, dont un de 30 mètres, et toboggans. L'ensemble se montre assez glissant. 1000 mètres de long, 260 de dénivelé, 4 heures de descente. Approche, 1h30 et retour 50minutes. Une bonne condition physique est indispensable.

Canyon de Terme (inferieur) : situé à Amélie-les-Bains-Palalda (66110) ce joli canyon creusé dans le gneiss par la Ribera del Terme offre essentiellement sauts et toboggans. Tous les obstacles peuvent être évités, il est donc parfait pour y initier les enfants. 1500 mètres de long pour 40 mètres de dénivelé, la descente dure environ 2 heures. Les temps de marche d'approche et de retour sont négligeables.

Le Cady : à Casteil (66820) sur la Têt, en plein massif du Canigou, ce beau canyon de 300 mètres de long avec un dénivelé de 200 mètres est à emprunter avec grande précaution. Un guide est plus que conseillé tant le parcours peut comporter de pièges, tel le "toboggan de la mort" ou "roulette Catalane", glissière qui vous enverra vous écraser directement sur un rocher. L'approche dure 30 minutes, le retour une heure et quart pour une descente de 4 heures en moyenne.

Jasse du Cady : à Casteil également ce canyon qui comporte quelques rappels, toboggans et sauts mérite cependant peu d'attention. Il faut compter une heure et quart pour y arriver et 40 minutes au retour alors que la descente ne prendra qu'une heure. À réserver aux vrais fanas du genre.

Canyon du Mas Cal Sant : sur la commune de Reynès (66400), un joli canyon sur le Tech. Rappels et toboggans sympas, belles vasques et un peu de marche aquatique pour cette descente de 600 mètres de longueur avec un dénivelé de 130 mètres. Comptez 3 heures plus 1 autre en l'approche et le retour.

Gorges de la Fou : appelé aussi "Les Trabucayres" ou "Le Dragon du Canigou", sur la commune d'Arles-sur-Tech (66150) le canyon est interdit. Il est réservé aux visites du site par des passerelles métalliques aménagées pour les touristes. Une superbe balade en famille.

Le ravin du Roc Rouge : à Caudiès-de-Fenouillèdes (66220), ce ravin est plus axé escalade que canyoning. Sec en permanence la descente servira au rappel apres avoir grimper le canyon en escalade. 300 mètres de long, 140 de dénivelé, durée, 1h30.

Adrien : proche de Céret, il se situe à Reynès (66400). Il s'agit d'un canyon constitué uniquement de rappels. Il est sur un dénivelé de 50 mètres pour une longueur de 300 mètres. À noter que l'approche est difficile et que la sortie se situe au même niveau que celle du Gourg des Anelles. Il est interdit d'accès entre fin septembre et mi-avril.
Comptez 1h15 pour l'approche, 1 heure et demie de descente et 20 minutes pour la marche de retour. Donc une demi-journée au total pour la descente du canyon d'Adrien.

Ravin d' Aigues Bonnes : à Caudiès-de-Fenouillèdes (66220), il est à la limite entre les Pyrénées Orientales et l'Aude. C'est un joli petit canyon idéal pour l'initiation. Il comprend rappels, sauts et belles vasques. Sa longueur de 300 mètres et son dénivelé de 110 mètres offrent une descente de 2 heures. Si l'approche est assez longue, 40 minutes, le retour ne fera que 5 minutes. Comme beaucoup de canyons dans les P.O la descente de canyon est interdite entre fin septembre et mi avril, ainsi qu'avant 7 h et après 17h.

Rivière d'Aytua : à Escaro (66360), c'est un canyon intéressant uniquement pour s'entrainer au rappel malgré ses 450 mètres de long et ses 150 mètres de dénivelé, les quelques vasques sont peu profondes et vous ne trouverez ni saut, ni toboggan. L'approche de 45 minutes et le retour de 35 égalent le temps de descente qui se situe à une heure quinze.

Cascade des Baoussous : à Céret (66400) sur la rivière Le Nogarède. Une belle longueur de 800 mètres pour un dénivelé de 120. Si on trouve toboggans, sauts, cascades et vasques, il est conseillé de s'y engager plutôt après une averse ou avant l'été de façon à profiter d'assez d'eau. Tenez compte de 15 minutes pour s'en approcher et autant pour le retour. La descente, elle, s'effectuera en 1 heure de demi.

Le Canyon des Forquets ou Le Brescany : situé à Prats-de-Mollo-la-Preste (66150), le cours d'eau La Graffouil a creusé ce canyon dans le gneiss où l'on trouve quelques beaux obstacles. Ces derniers cependant ne méritent peut-être pas la marche d'approche particulièrement pénible. À noter en revanche la longueur importante de la descente qui mesure pas moins de 3.5 kilomètres sur un dénivelé de près de 600 mètres. Comptez 5 heures pour la terminer.

Can Guillet : à Reynès (66400), c'est un des canyons interdits par arrêté préfectoral car il est sur une propriété privée.

Ravin de Can Mascarat : situé à Amélie-les-Bains-Palalda (66110) où les eaux du Tech ont creusé dans le gneiss ce parcours de 300 mètres sur un dénivelé de cent mètres. La descente est rapide puisque terminée en un peu plus d'une demi-heure seulement.  Quelques rappels et c'est tout.

Salt de Cingle de Migdia : atypique avec départ de Saint-Laurent-de-Cerdans (66260) et arrivée en Espagne à Albanyà dans la province de Gérone. Beau dénivelé sur le Tech de 450 mètres pour un parcours de 2500 mètres qui vous prendra 2h30. L'approche et le retour durent 40 à 45 minutes chacun, mais sont assez compliqués. L'utilisation d'une carte topo ou d'un GPS est fortement conseillé. Cascades, sauts nage sont de rigueur mais simples. Vous apprécierez essentiellement le superbe paysage, notamment le rouge violine des roches sédimentaires.

Canyon de la Coumelade : sur la commune de Le Tech (66230) à St Guillem dans le bassin de la Comelada. Un canyon uniquement pour les curieux car situé près d'un barrage EDF avec prise d'eau. Sa longueur de 2000 mètres demande 4 heures pour la descente qui présente peu d'intérêt malgré quelques rappels et toboggans.

Rec de Coumo Daniel : près de Saint-Paul-de-Fenouillet (66220) et dans le massif des Corbières sur l'Agly. Il s'agit d'un canyon sec avec rappels (obligatoires) qui se termine avec une baignade sur une centaine de mètres dans les gorges de Galamus. Approche et retour rapides, descente d'une heure environ.

Cascade de Dietrich : à Casteil (66820) sur la Têt, avec approche très longue (plus d'une heure et demi) et très compliquée. Cacade de 50 mètres.

Ravin du col de la Fede : sis à Valmanya (66320) dans le massif du Canigou, sur la Têt. Parcours tracé dans le gneiss avec près de 2 heures de marche d'approche, ce canyon est à privilégier pour les "canyonistes" aguerris, son caractère peu ludique et très engagé pouvant rebuter les novices.

Le Riu Ferrer : à Corsavy (66150) ce canyon de 2500 mètres de long a vu tracer son chemin par la rivière Riuferrer, la bien nommée, dans le gneiss sur un dénivelé de 450 mètres.

Canyon du Finestret ou Gorg de la Bau : situé à Finestret (66320) sur La Lentilla, rivière affluent de la Têt. C'est un canyon délicat qui peut être parfait pour une initiation, même avec de jeunes enfants à condition que le débit soit faible. À réserver pour l'été lorsqu'il y a peu d'eau pour éviter tout risque de noyade : attention. On y trouve sauts, toboggans et vasques.

La Fou de Manyaques : au lieu-dit "Manyaques" sur la commune de Le Tech (66230) sur la rivière Le Tech. Juste quelques rappels, quelques cascades et marche dans l'eau. Comptez deux heures de descente pour la moitié entre la marche d'approche et de retour.

Gorges Le Haut Tech : situé à Prats-de-Mollo-la-Preste (66150) sur le Tech. Descente hétérogène. Sa longueur de 3000 mètres et son dénivelé de 300 mètres montrent des promesses non tenues. On appréciera ici le paysage plus que le canyonisme. Les 20 obstacles peuvent tous s'éviter ou se désescalader. Comptez 3 heures pour la descente et la moitié pour l'approche.

Le Lanoux : à Porté-Puymorens (66760), l'eau de la Carol est extrêmement froide, y compris en été. Il faut dire qu'il s'agit du plus haut canyon du 66 puisque situé à plus de 2000 mètres d'altitude. Sa longueur est de 350 mètres pour un dénivelé de 380. La marche d'approche est très longue avec une durée d'1h45. La descente se fait en 4 heures environ. Quelques beaux sauts dans les vasques, mais à réserver aux pratiquants aguerris.

Cascade de Les Prades : sur la commune de Maureillas-las-Illas (66480). Le plus souvent sec, la descente en est cependant interdite car sur une propriété privée.

Le canyon du Llech : situé à Estoher (66320), c'est le canyon emblématique du 66 ! Le canyon du Llech est renommé à la fois pour son côté ludique avec ses nombreux toboggans naturels, et autres obstacles, mais aussi pour sa belle technicité. Approche et retour assez rapides de 25 minutes chacun et descente en 2 heures environ pour ses 650 mètres de long sur 160 mètres de dénivelé.

Le riu Major : départ à Coustouges (66260), arrivée à Maçanet de Cabrenys (commune d'Alt Empordà, Province de Gérone) en Espagne.

Salt de la Maria Valenta : à Arles-sur-Tech (66150), sur le Pic des Salines dans les Albères. Une jolie descente un peu trop courte. Essentiellement de la verticale, de belles cascades, parfois bien arrosées, mais parfaites pour le rappel. 15 minutes de marche d'approche, 15 de retour pour une petite heure de descente.

Cascades du Mas d'en Ribes : Céret (66400). Petite descente d'une heure sur 300 mètres avec dénivelé de 150. Donc de la verticale essentiellement, sous forme de cascades.

Canyon de Molitg : à Mosset, Molitg-les-Bains (66500). Une descente de 500 mètres de la rivière la Castellane avec dénivelé de 50, peu d'intérêt. Attention au débit de l'eau, si trop fort, la dernière cascade peut se montrer dangereuse.

Ravin de Montfillà : à Porta (66760), comme son nom l'indique, il s'agit ici d'une descente verticale où on pourra travailler le rappel. Attention, quelques endroits glissants. 400 mètres de long sur 150 de dénivelé, 2 heures de descente.

Les Gorges du Nyer : à Nyer (66360), canyon interdit par arrêté municipal.

Ravin de Paloll : à Céret (66400), une descente sympa mais courte, parfaite pour travailler le rappel. Quelques toboggans ajoutent un côté ludique. Une heure quinze de descente, un quart d'heure d'approche et autant de retour.

Canyon du Rachourt : encore un à Céret (66400), sur la rivière Correc de Reixurt cette fois. Une courte descente qui compte 6 rappels et 3 toboggans en tout et pour tout. Longueur 300 mètres, dénivelé 100, durée, 40 minutes.

Gorge Le Saint-Vincent : située à Vernet-les-Bains (66820), cette superbe gorge est assez méconnue, intéressante, mais très technique et sportive. La descente est longue, 5 heures, l'approche et le retour en rajoutent 3 de plus. Huit heures au total pour 3000 mètres de longueur et 710 de dénivelé.

Les Salines : départ Riera de Las-Illas (66480), arrivée en Espagne à Salt de l'Àliga, Còrrec de les Salines. Longueur 200 mètres pour 40 de dénivelé. Uniquement du rappel, assez peu d'intérêt.

Contactez-moi